Index du Forum
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Mjolnir, le marteau de Thor.

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> 1ère Etage: Zone Membre -> La Taverne -> Role Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
guigui3
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2007
Messages: 359
Localisation: chemilly sur yonne
Masculin Capricorne (22d√©c-19jan) ÁĆī Singe
Point(s): 359
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 2 Nov - 15:14 (2007)    Sujet du message: Mjolnir, le marteau de Thor. Répondre en citant

Une nuit de beuverie pour les Heros du Valhalla; pas une nuit comme les autres, car ce soir ils fetent la victoire contre la force obscure dirigée par anth073.
La nuit est bien entamée et le brouillard, qui envahit l'esprit de leur chef, le plonge dans la nostalgie de ses Fjords, qu'il ne reverra certainement jamais. Il se dresse alors au milieu de ses hommes qui, pour l'accueillir portent en coeur leur bouteille au dessus de leurs tetes. Mjolnir, c'est ainsi qu'on l'appelle, laissa le silence se faire en regardant chacun de ses hommes. Il se mit alors a raconter d'une voix monotone et tremblante, comme s'il récitait de vieilles prieres, l'histoire de son ancetre:

"Kördeff le fou était le fils d'un pecheur du grand nord. Son père avait du quitter sa terre en emmenant avec lui ses hommes, sa femmes et son fils. C'était une période difficile, les villes se refermaient en chassant les plus pauvres, qui ne trouvaient plus d'abris lors des longs mois sans soleil.

Par nécessité, les hommes organisaient de longues sorties en mer et revenaient les bras chargés de victuailles et de richesses, qu'ils ramenaient à leurs familles. Ils habitaient dans des huttes et ne vivaient que par le pillage et la destruction.
Malheuresement, bien des hommes trouvaient la mort lors de ces expéditions, et un jour ce fut le tour du père de Kördeff. "Les Valkyries l'ont emmené en Àsgard" disait sa mère pour le consoler. Mais Kördeff ne souhaitait qu'une seule chose, succéder à son père et diriger les hommes lors de ces expéditions lointaines.
Mais il n'avait jamais √©t√© l'un d'eux, alors pour leur prouver son courage, il se blotti dans un tonneau du drakkar dans la nuit pr√©c√©dent l'exp√©dition suivante. Au grand large, sur de lui, il sortit de sa cachette, mais son arriv√©e ne semblat surprendre personne. S√Ľr du souvenir qu'avait laiss√© son p√®re √† ces guerriers, il se mit √† crier d'une voix forte qu'il r√©clamait le droit d'√™tre un homme, ce qui signifiait qu'il voulait tuer pour devenir un guerrier aux yeux de tous. Mais Lieff le grand, qui √©tait le nouveau chef √† bord, ne voulais pas entendre parler de K√∂rdeff car il craignait qu'il devienne un aussi bon combattant que son p√®re. Alors il utilisa son autorit√© pour faire taire les hommes et les obliger a clouer le couvercle du tonneau apres avoir enferm√© K√∂rdeff √† l'int√©rieur.

À la nuit tombée, un des hommes du drakkar, qui détestait Lieff le grand ouvrit le tonneau pour nourrir le jeune homme. Mais celui-ci bondit hors du tonneau et courru vers la proue du drakkar droit vers Lieff qui regardait l'horizon. Avant que quiquonque ait pu réagir, Kördeff avait saisi d'un geste le glaive à la ceinture du chef, qui se retourna d'un mouvement sec, pour mieux sentir son glaive lui traverser le torse. D'un geste puissant Kördeff fit pivoter l'arme sur son axe à l'intérieur de sa cage thoracique, faisant regurgiter du sang à sa victime. Les yeux de Lieff imploraient la pitié et son visage était figé par la peur. Les hommes aussi étaient terrorisés de voir Lieff mourrir sans son glaive à la main, il ne serait pas choisis par les Vazlkyries pour vivre éternellement au Valhalla.
Kördeff déclara alors comme s'il s'adressait à chacun des hommes: "J'aurai glissé ce glaive dans ta main, si il ne s'était pas coincé dans ta poitrine, Lieff le grand" et Lieff mourru sous les yeux horrifiés des hommes et le rire glorieux de Kördeff, que les hommes appelleront progressivement le fou suite à cette histoire. Il mena au combat les hommes et il les encouragea à piller, violer, tuer et bruler sans pitié, toutes les cotes du grand nord. C'est ainsi qu'à cette époque sont apparus, les premiers vikings, guerriers intrépides et sanglants.

La légende veut que le clan Kördeff soit le premier clan viking, vivant uniquement de la cueillette, du pillage, et d'orgies de biere et d'hydromel."

Voila des jours que Dame Freyja attendais le r√©veil de son h√īte. Mais que repr√©sente une dizaine de jours, lorsque l'on est √©ternel? C'est donc avec une patience imperturbable qu'elle contemplait le paysage fa√ßonn√© par les habitants de ce lieu emplit de magie. Le Lac de Cristal s'√©tendait devant elle illumin√© par un soleil artificiel et un ciel aux mille couleurs. Les nains √©taient des ouvriers bien √©tranges que les Dieux eux-m√™mes admiraient et craignaient. Combien de cadeaux si pr√©cieux, si puissants? Combien d'artefacts magiques commandaient les Dieux?
Mais elle n'était pas venu dans le but d'obtenir une faveur ou un quelquonque service au peuple nain; elle venait rendre visite à son ami Alberich, le Roi des Nains. Voila plus de 5000 ans qu'il gouvernait et il se faisait bien vieux; tellement vieux qu'il dormait durant des semaines entières. Cependant, elle appréciait ces moments de solitude, d'autant plus en ce lieu qui irradiait autant de magie. Son satut de Dame épouse d'Odin ne facilitait pas ce genre d'évasion, et elle avait besoin de se ressourcer en ce lieu magique.

Les nains vivaient dans ce monde sous terrain pour se protéger des mortels rayons du soleil. Tout y rappelait l'extérieur de Nidavellir, ce monde qui cotoyait celui des humains, Midgard. En ce lieu, les nains concervaient des trésors de richesse et de magie qui attiraient régulièrement la convoitise des Dieux. L'échec perpétuel de leurs tentatives de pillage a fini par contraindre les dieux à compenser les efforts des nains. Il avaient obtenus ce monde en cadeau et depuis les Dieux passaient commande de leur besoins en artefacts. Les nains connaissaient la paix du travail et du repos, et avaient la fierté d'être devenus indispensables à tous les mondes. Pour la première fois de l'histoire, ils allaient rendre service à Midgard, le monde des humains, mais ils l'ignoraient encore.

En sentant un vent froid venir d'une des galeries qui mènent au Lac de Cristal, Freyja ne se doutait pas de se qui se tramait sur Midgard. La bataille qui opposait Mjolnir et Sligboy faisait rage depuis 3 jours. Epuisés ils avaient abandonnés leurs armes devenues trop lourdes pour se battre à main nues, ils étaient couverts de sang et de poussière, mais chacun d'entre eux montrait une ardeur de plus en plus frénétique. Bientot ils s'écrouleraient l'un à coté de l'autre aux portes de la mort.
Freyja n'avait pas immédiatement saisie la signification de ce vent froid. C'est en voyant les nains courrir soudainement de part en part, comme paniqués, que la déesse de Asgard compris. Dans ce monde sous terrain, les courants d'air n'existent pas, et il fallait qu'une créature imposante se déplace à toute vitesse dans les galeries pour déplacer autant d'air. Elle était intriguée, et cette visite visiblement inattendue n'était pas pour lui déplaire. L'éternité laisse peu de place à la surprise lorsque l'espace et le temps ne constituent pas des barrières mais des portes, des horizons par millers. Les nains étaient affairés autour du Roi Alberich, cherchant à le sortir de son sommeil sans réveiller sa colère. Le Roi se réveilla juste à temps pour voir la gueule de Nidhogg sortir de l'une des galeries. Le lac se gela aussitot come par magie, et Nidhogg vint replier son corps long de plusieurs centaines de metres au milieu du lac. Un froid sec s'était installé et l'air s'était soudain raréfié. Dame Freyja pensa à son époux qui ratait ce superbe spectacle, Odin serait ravi d'entendre cette histoire à son retour en Asgard.

Alberich regarda tour à tour Frejya et Nidhogg, et il ne cachait pas son mécontentement. Son sommeil avait été agité, et il n'aimait pas que les Dieux d'Asgard ou d'ailleurs, comme c'est le cas de Nidhogg, s'invitent chez lui et le sortent de son sommeil. Il rassemblait ses forces pour faire face à ses invités et leur témoigner le respect du à leur rang.

_________________
guigui2.Very Happy
Pour l'honneur, pour les templiers.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Nov - 15:14 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> 1ère Etage: Zone Membre -> La Taverne -> Role Play Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com